• { Numérique }
  • { Rédigé par FEKRANE Catherine  }

Après Brest et Rennes, la Ville de Paris ouvrait, début janvier, ses données à la connaissance du public. Proposées sous la licence Open Source « Open Data Base License » (ODBL), les informations rendues disponibles, de la collecte des déchets aux résultats des élections, doivent déboucher sur la création de nouveaux services ou applications. Après une phase de sélection des données qui seront ouvertes, la Mairie devrait proposer, via un site web, une infrastructure de mise à disposition de ces données. « Nous ne nous interdisons aucun type de données, sauf celles qui touchent à la vie privée » précise Jean-Louis Missika, adjoint au maire en charge de l’innovation, sur le site de la ville.