• { Numérique }
  • { Rédigé par FEKRANE Catherine  }

Extraits choisis....

La session publique s’est déroulée le 17 février 2010, à La Cantine. Animée par Julien Jacob, elle a suivi le format classique du Social Media Club France, à savoir une prise de parole d’environ 15 minutes pour chaque intervenant suivie d’une série de questions/réponses.

Le journalisme crowdsourceur :

- Jean-Luc Martin-Lagardette, journaliste pour le webzine Ouvertures, a évoqué l’expérience qu’il a menée avec le site Agoravox.

L’objectif général de sa démarche était de tenir compte de la participation du public dans l’élaboration de l’information. Cet objectif s’est traduit par la tenue d’une série d’ « enquêtes participatives », menées à l’aide de la communauté d’internautes voulant bien témoigner et contribuer à une réflexion autour d’une thématique bien précise.

On peut donc entrevoir avec ce type de démarche une certaine « neutralisation » de l’avis du journaliste qui, face au grand nombre de contributions et d’avis contradictoires, a plutôt un travail de synthèse à effectuer.

Le journalisme de données

- Augustin Scalbert a pris la parole à ce sujet. Journaliste pour Rue89, il a pris ici la parole en tant qu’acteur de la campagne Libertés d’informer lancée entre autre avec ses confrères Luc Hermann et Paul Moreira. Cette campagne vise à promouvoir le vote d’une loi en faveur d’un accès plus libre à l’information en France. Concrètement, le collectif milite pour offrir aux citoyens un mécanisme de contre-pouvoir par le biais d’un accès libre aux données administratives, dans une logique de transparence.

Le journalisme coproducteur

- Pierre Haski, cofondateur du site Rue89, est venu nous parler de son expérience d’un nouveau journalisme en ligne.
Le modèle actuel équivaut plutôt à une « mise en musique » des différentes contributions, à un travail commun de production d’information.

Le journalisme témoignage d’actualité

- Philippe Checinski nous a présenté le site dont il est un des fondateurs : CitizenSide.
Il nous a tout d’abord rappelé que 20 000 photos sont envoyées chaque jour sur Facebook et 24h de vidéos chaque minute sur Youtube. L’idée du site est donc partie de ce constat que les internautes sont de plus en plus enclins à poster du contenu en ligne.
Le site se veut donc être une plateforme assurant l’intermédiation entre amateurs et professionnels de l’information. Le service repose sur la mise à disposition de contenu UGC aux médias qui peuvent venir piocher parmi les photos et vidéos d’actualité postées par les internautes. CitizenSide se charge de fixer le prix et de négocier la vente aux médias intéressés.

Le journalisme en réseau

- Alexandre Piquard, journaliste sur LePost, est venu clore cette session par son témoignage.
Il nous a présenté le modèle du site, à la fois hébergeur et éditeur de contenu.

Source : http://socialmediaclub.fr/?p=33